En janvier, Lisez du livre Poche !

Collection privée / roman

Steel, Danielle

Pocket

6,95

Dans une banque new-yorkaise, un coffre abandonné. À l'intérieur : des lettres, des photos d'un couple glamour des années 1950 et des bijoux d'une valeur extraordinaire. Mais qui était donc leur propriétaire, Marguerite Wallace Pearson di San Pignelli ?
Jane Willoughby, stagiaire au tribunal, contacte Phillip Lawton, employé chez Christie's. Alors qu'ils tentent de rassembler des informations sur la mystérieuse Marguerite, ils se passionnent pour son incroyable destin, de New York à Paris, puis de Rome jusqu'à Naples…

Une centaine d'ouvrages publiés en France, 800 millions d'exemplaires vendus à travers le monde : Danielle Steel est un auteur dont le succès ne se dément pas depuis maintenant plus de trente ans.


Du tout au tout

Le Guilcher, Arnaud

Pocket

7,20

Ça ne loupe jamais. Quand c'est beau et sincère, Pierre Pierre pleure… La musique, surtout, lui arrache des torrents de larmes, des cascades d'extase. C'est comme ça. On s'y fait.
Et c'est en sanglotant à gros bouillons sur un banc qu'il a trouvé du boulot. Un truc dans ses cordes : chez Poséidon, sorte d'arche de Noé où les artistes sont bichonnés, son radar lacrymal fera des merveilles. Tout en tournant en patins à roulettes autour de la belle Isis, Pierre Pierre devra trouver LA chanteuse…
Hélas, Poséidon vit ses dernières heures. Passé aux mains de Vulcain, une multinationale sans foi ni loi, ce joli bordel va changer du tout au tout…

« Avec poésie et ironie, Le Guilcher met en boîte le monde du travail et surtout le management moderne. » David Médioni – Ernest Mag

« Arnaud Le Guilcher tire une satire désopilante, passée au mixeur d'une fantaisie dadaïste. » Sandra Benedetti – L'Express


Je m'appelle Leon

De Waal, Kit

Pocket

7,50

Je m'appelle Leon et j'ai huit ans trois quarts. Ce que je préfère, dans la vie, c'est les bonbons qui collent aux dents et les gros mots. Et puis Jake. Jake, c'est mon petit frère. On a envie de le regarder tout le temps. Comme maman n'est jamais là, ou souvent en train de dormir à cause des médicaments, c'est moi qui m'en occupe. L'assistante sociale a dit que ça ne pouvait pas durer comme ça. Que Jake allait partir loin. Mais moi, je ne les laisserai pas faire ! Ou je m'appelle plus Leon !

« Une histoire à mettre entre toutes les mains tant elle est émouvante. » Libération

« Tendre et bouleversant. » Rachel Joyce


Si j'avais un perroquet je l'appellerais Jean-Guy (parce que Coco c'est déjà pris)
6,95

Au chapitre 2 de la deuxième partie du deuxième livre de Françoise Sagan qu'elle a emprunté à la bibliothèque, Catherine tombe sur un bout de papier. Dessus, un prénom – Jean-Philippe –, un numéro de téléphone et un message clair : « Appelle quand tu veux ».
Catherine, célibataire et traumatisée depuis deux ans (son ex a couché avec sa sœur…), envisage toutes les hypothèses, entend les préventions légitimes de ses amies et, sachant bien qu'a priori personne ne répond à un message trouvé par hasard dans un livre de bibliothèque, décide malgré tout de contacter Jean-Philippe. Aussi insensé, absurde, impensable, inconcevable et improbable que puisse paraître un tel geste. Car qui ne tente rien…

« De grosses larmes en fous rires, Catherine nous entraîne dans le tourbillon de sa vie. Et on passe un délicieux moment. » Avantages

« Un roman pétillant, où l'héroïne laisse entrevoir ses failles entre deux rigolades. On valide ! » Cosmopolitan


Frappe-toi le coeur
6,90

« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » (Alfred de Musset)

Un style dénué de fioritures, qui colle à la brutalité des sentiments. Un très grand millésime d’Amélie Nothomb. Baptiste Liger, L’Express.

C’est un livre merveilleux, pas gai, ou s'exerce le génie de l’enfance. Claire Devarrieux, Libération.

Plus les pages sont froides, impitoyables, sans cœur, plus le nôtre se brise. Frédéric Beigbeder, Le Figaro magazine.

Profondément poignant et cruel. Assurément l’un de ses très, très grands textes. Lire.