Tout le bleu du ciel

Tout le bleu du ciel

Mélissa Da Costa

Le Livre de poche

  • par (Libraire)
    4 août 2020

    Parfait pour l'été !

    Beaucoup de lectrices et lecteurs recherchent "un livre pour l'été", je l'ai trouvé !
    Touchant, plein de fantaisie, un peu décalé, mais attention vous le terminerez la gorge serrée.
    Un jeune homme est atteint d'un Alzheimer précoce, il refuse de se soigner et d'être enfermé à l'hôpital ; il loue un camping-car et passe une petite annonce pour trouver un-e compagnon(ne) de voyage. C'est une jeune femme frêle et tout de noir vêtue qui répond. Elle parle peu. Et voilà ce duo improbable parti à la découverte du Sud de la France !
    Un road-trip plein de tendresse à emporter sur la plage.

    Vanessa


  • 18 juillet 2020

    Un ciel magnifiquement bleu !

    Pas de happy-end pour Émile mais une belle fin avec des larmes de douceur... Tout est beauté dans ces pages ! J'éprouve quelquefois de la difficulté à lire les "gros pavés", pas ce livre. Ce voyage m'a emportée dans des paysages connus ou inconnus, avec des personnages tendres, drôles, chaleureux particulièrement cette attachante et mystérieuse Joanne...


  • par (Libraire)
    23 mai 2020

    Émile, 26 ans, apprend qu'il est atteint d'une forme d'Alzheimer précoce. Mais hors de question pour lui de finir en légume dans un hôpital. Il décide alors de partir en road trip, et recherche un « compagnon de voyage pour ultime escapade » et c'est la mystérieuse Joanne qui répond. Les voilà partis, sillonnant les Pyrénées dans leur camping-car, profitant de paysages à couper le souffle.
    J'ai tout aimé dans ce roman. Le traitement du sujet sensible qu'est la maladie, les personnages d’Émile, de Joanne, prête à tout pour rendre le dernier voyage de son compagnon de route le plus mémorable possible, mais aussi de Myrtille, Hippolyte, Isadora... tous présents pour notre duo. On y ressent du bonheur, de la désillusion, de la tristesse mais surtout de l'amour, pour les autres, pour la nature mais surtout pour la vie !
    A lire mais avec des mouchoirs à portée de main.

    Soline.


  • par (Libraire)
    20 mai 2020

    Melissa Da Costa et son road trip

    Attention, merveille ! Partez en road trip avec Joanne et Emile à travers les plus beaux lieux de France. Une façon très douce de voyager. Dès que vous l'aurez ouvert, vous ne pourrais plus le lacher!


  • par (Libraire)
    20 mai 2020

    Melissa Da Costa et son road trip

    Attention, merveille ! Partez en road trip avec Joanne et Emile à travers les plus beaux lieux de France. Une façon très douce de voyager. Dès que vous l'aurez ouvert, vous ne pourrais plus le lacher!


  • par (Libraire)
    7 avril 2020

    Conseillé par Agathe

    Tout commence par une annonce : l’annonce d’une maladie. Emile a vingt-six ans quand on lui diagnostique un Alzheimer précoce. La sentence médicale tombe : il ne lui reste que deux ans à vivre, plus ou moins.

    Puis il y a une autre annonce, une de celles que l’on trouve sur le net parmi tant d’autres. Emile décide en effet d'envoyer un message dans l’inconnu. Pour lui, il est hors de question de rester alité pendant deux années à subir examens sur examens, sous le regard triste et compatissant de son entourage. Il veut partir pour un dernier grand voyage, découvrir le monde avant qu’il ne soit trop tard, et c’est la raison pour laquelle il poste sa petite annonce : « Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple ». Contre toute attente, quelqu’un va répondre favorablement à cette annonce incongrue. Et la personne en question n’en est pas moins inattendue. Emile va faire la rencontre de Johanne, une petite femme frêle, vêtue de noir des pieds à la tête, arborant un chapeau aux larges bords et parlant peu.

    Ce duo singulier va sillonner les routes en camping-car, et peu à peu ils vont se dévoiler l’un à l’autre et apprendre à se connaître. Le lecteur les accompagne à travers les endroits qu’ils vont visiter, tous plus beaux les uns que les autres, et à son tour il découvre les personnages attachants qui constituent l’histoire de cette épopée.

    Un récit attendrissant, inattendu, drôle parfois et incroyablement humain, qui ne laisse pas indemne lorsque l’on referme les dernières pages.


  • par (Libraire)
    20 février 2020

    Des personnages attachants cabossés par la vie, des paysages grandioses à couper le souffle, embarquez pour un road trip improbable à travers les Pyrénées avec Émile et la mystérieuse Joanne. De l’émotion à l’état pur !


  • par (Libraire)
    19 février 2020

    Émile poste une petite annonce : il cherche un compagnon de voyage pour un dernier périple, rapidement il reçoit la réponse de Joanne. Ce duo insolite prend la route pour le sud et les Pyrénées.
    Une étrange amitié va naître entre ces deux êtres meurtris par la vie.
    Les paysages qu'ils découvrent sont d'une rare beauté et l'on s'attache aux deux personnages.

    Un premier roman qui reste, malgré tout, optimiste.


  • par (Libraire)
    6 février 2020

    Donc, ces deux jeunes personnes qui ne se connaissent pas se lancent dans un voyage qui va les mener dans de jolis villages des Pyrénées. Si on sait ce qui a déterminé Émile, on ne sait rien de ce que fuit Joanne qui semble blasée et indifférente à tout. On l’apprendra au fil du passé vers lequel l’auteur nous ramène régulièrement. On découvrira d’où vient la force qui lui permet d’être fidèle à sa promesse de rester avec Émile, même lorsqu’il aura oublié qui elle est : "C’est une promesse que je te fais, ou plutôt… plutôt un engagement que je prends… pour que tu sois certain que je suivrai tes instructions jusqu’au bout, que je protégerai ta liberté coûte que coûte, que je veillerai sur toi jusqu’à la fin…". Une fin inattendue, imprévisible...
    Ce roman est un roman de voyage, non seulement parce qu’il y a un camping-car, mais parce qu’il nous emmène dans de beaux endroits : Mosset, Aas, Lescun, sur le sentier des Muletiers qui monte au Pic du Midi de Bigorre. Un voyage qui provoque de belles rencontres, pleines d’humanité.
    C’est aussi le récit d’une maladie dont on suit l’évolution, d’abord des étourderies, puis des oublis, des black-out de plus en plus importants, jusqu’à l’oubli du présent, la confusion totale. C’est dit sans froideur et sans pleurnicher. Et au moyen de ce récit, l’auteure aborde la question du sens de la vie quand on se sait condamné, du droit de décider de sa vie – et de sa mort - tant qu’on a encore la faculté de choisir, et du respect de ce choix.
    Il faudrait citer les nombreux autres sujets qui émaillent ce roman : les carnets qu’Émile et Joanne rédigent, les lettres, la méditation de pleine conscience, la vie avec un enfant autiste, l’écologie, l’entraide dans l’éco-hameau, la fidélité… Ils ne s’entassent pas, ils sont là parce qu’ils font partie de la vie des personnages.
    Lire ce gros et original roman, c’est faire un beau voyage à la rencontre de deux personnages qui resteront longtemps dans notre mémoire. Ce n’est pas un roman triste, au contraire, il célèbre la vie, l’amour, la nature, la résilience, l’espoir, et il est servi par une écriture fluide et maîtrisée..

    Il m’a fait me souvenir de ce passage d’un roman de Pierre Bottero (Ellana, l’Envol. - Rageot éditeur) : "La mort est un cadeau que nous offrent ceux qui partent. Un cadeau exigeant, écrasant, mais un cadeau. La possiblité de grandir, de comprendre, d’apprendre".